04.50.10.11.11

Achat d’un appartement neuf : quels sont les frais à inclure dans votre budget ?

L'achat d'un appartement neuf en Haute-Savoie est le rêve de beaucoup de personnes et vous êtes sur le point de le concrétiser. Or pour mener à bien votre projet, il est important de calculer votre budget prévisionnel. Hormis le prix d'acquisition du logement, avez-vous pensé aux frais inhérents à votre achat ? Voici un récapitulatif des dépenses à prendre en compte tels que les frais de notaire ou les charges de copropriété avant de vous lancer.

 

Achat d'un appartement neuf : les frais de notaire

Lors de l'achat d'un appartement neuf, des frais de notaire ou des frais d'acquisition sont à verser. C'est le notaire qui s'en charge lors de la signature de l'acte de vente.

Avant de comprendre le calcul des frais d'acquisition pour un appartement neuf, il est important de définir le terme « acheter dans le neuf ». Depuis la loi de finances de 2013, sa signification a changé et cela a désormais un impact sur le calcul des frais de notaire. Un logement neuf est un bien qui vient d'être construit ou en construction et qui n'a jamais été habité tel qu'un achat en VEFA (vente en état futur d'achèvement). Ainsi, un bien neuf revendu dans les 5 premières années sera considéré comme un logement ancien et les frais de notaire seront de 8 %.

Les frais d'acquisition pour acheter dans le neuf sont de l'ordre de 2 % à 3 %. Contrairement aux idées reçues, la part accordée aux honoraires de l'officier public est infime. Leur répartition est ainsi faite :

  • les taxes reversées à l'État : les droits de mutation, les droits d'enregistrement et la TVA ;

  • les débours : les frais engagés par le notaire ;

  • les émoluments du notaire : sa rémunération.

 

Les charges de copropriété

Parmi les frais annexes lors de l'acquisition d'un appartement neuf figurent les charges de copropriété. En effet, le bien fait partie d'un immeuble, par conséquent il est souvent régi par une copropriété représentée par le syndic. Chaque année, l'assemblée générale vote un budget prévisionnel pour l'entretien des parties communes (ascenseur, escalier…). Depuis 2017, les copropriétés doivent mettre en place « un fond de travaux » afin de les anticiper. Chaque copropriétaire doit s'acquitter d'une cotisation annuelle.

Cependant, acheter dans le neuf revêt un avantage, les travaux dans la résidence neuve seront inexistants les premières années.

 

Les frais annexes liés au crédit immobilier

Pour acheter un appartement neuf, vous souscrirez peut-être un prêt immobilier comme la majorité des acheteurs. La banque vous demandera de souscrire une assurance emprunteur avec pour garanties le décès et l'invalidité. Vous avez le choix entre l'assurance groupe proposée par la banque ou une délégation auprès d'un autre organisme avec un contrat personnalisé. Outre ces dépenses, vous devrez vous acquitter de frais de dossier qui correspondent généralement à 1 % du montant emprunté. Par ailleurs, l'organisme emprunteur vous demandera des garanties comme une hypothèque ou une caution.

 

La taxe foncière

Lors de l’achat d’un appartement neuf, vous êtes exonéré de cet impôt foncier pendant 2 ans à compter du 1er janvier qui suit l'achèvement de la construction. Toutefois, certaines communes peuvent maintenir leur part et cet impôt sera dû partiellement.

Pour planifier votre budget, ces frais annexes sont à prendre en compte lors de l'achat d'un appartement neuf. Sachez qu'il existe des aides comme le prêt à taux zéro (PTZ) pour les acquisitions en VEFA ou la loi Pinel, pour les investissements locatifs. Pour vous conseiller, n'hésitez pas à faire appel à un professionnel.